Appel à la manifectation du 1er février

Une manifestation aura lieu à Paris, le 1er février 14 heures place du Maréchal Joffre jusqu’à l’Ambassade d’Espagne :

pour défendre le droit à l’avortement en Europe et dans le monde,  alors que l’Espagne s’apprête à adopter une restriction drastique du droit à l’IVG.

Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !

Pour nos droits, pour nos choix !

Tunisie : la nouvelle Constitution est signée

Le Président de la République, François HOLLANDE, adresse ses félicitations les plus chaleureuses au peuple tunisien pour l’adoption de sa nouvelle Constitution.

Ce texte pose les bases d’une démocratie respectueuse des droits et des libertés de tous les citoyens. Il s’agit d’une étape importante vers l’aboutissement de la transition politique ouverte lors de la révolution tunisienne.

Le chef de l’Etat salue l’esprit de responsabilité de tous les acteurs, qui a permis ce résultat et exprime la volonté de la France de se tenir aux côtés de la Tunisie dans ce moment important de son histoire.

Droits et libertés

La principale innovation dans ce chapitre a été l’inscription de l’objectif de “réalisation de la parité dans les assemblées élues”, exceptionnel dans le monde arabe. Elle reconnaît aussi l’égalité “sans discrimination” entre “les citoyens et les citoyennes”. La loi fondamentale contient aussi les grands principes des droits de l’homme, tels les libertés d’expression, d’association, de la presse ou encore le droit à l’information et celui de grève. La liberté de croyance et de conscience est aussi inscrite dans le texte, bien qu’elle ait été combattue par de nombreux élus.

Cependant, des ONG se sont inquiétées du fait que la Constitution accorde aux traités internationaux un rang “infraconstitutionnel”, qui pourrait ouvrir la voie au non-respect par la Tunisie de ses obligations internationales en matière de droits humains. Enfin, la loi fondamentale n’abolit pas la peine de mort.