x274_7ddc-11157435_10152848993113424_8755925827854693006_o

UN CONCERT POUR LA LIBERTE

REPORTERS SANS FRONTIÈRES A 30 ANS

A  l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, RSF organise un concert pour la liberté  le dimanche 3 mai de 17heures à 23 heures Place de la république à Paris.

Au programme de ce spectacle gratuit place de la République à Paris, de 17 heures à 23 heures, les artistes Jeanne Cherhal, Arthur H, Sly Johnson, Hollysiz, Cassius (Dj Set) et leurs invités, ainsi que les humoristes Christophe Alévêque, Camille Chamoux et Daniel Morin. Le concert sera animé notamment par la présentatrice de télévision Daphné Bürki.

Des personnalités interviendront sur scène pour évoquer le combat pour la liberté de la presse et le travail de RSF. Parmi elles, la prix Nobel de la Paix Shirin Ebadi, le leader du mouvement de Tiananmen à Pékin en 1989 Wu’er Kaixi, la mère du journaliste américain Austin Tice, détenu en Syrie, des membres de l’équipe de Charlie Hebdo, Joachim Roncin, créateur du slogan Je suis Charlie, les journalistes Florence Aubenas, Raphaëlle Bacqué, Didier François, Edwy Plenel, Denis Robert et l’actrice Virginie Ledoyen.

RSF défend partout dans le monde les journalistes en proie aux exactions violentes comme aux nouvelles méthodes de contrôle de l’information“, explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Le travail concret de RSF sur le terrain et son action intense auprès des autorités font de notre organisation un vecteur essentiel d’une liberté essentielle. Pour paraphraser l’expression de Victor Hugo à propos de Gavroche, l’histoire de RSF est celle d’une “petite grande ONG” qui, en français, anglais, espagnol, arabe, farsi et très souvent russe ou chinois, défend la liberté qui permet de vérifier l’existence de toutes les autres.”

Reconnue d’utilité publique, RSF dispose de correspondants dans 130 pays et de 12 bureaux dans le monde, de Washington à Berlin en passant par Tunis. Deux nouvelles antennes seront bientôt ouvertes à Hong Kong et au Brésil. Lauréate du Prix Sakharov du Parlement européen, l’organisation est dotée d’un statut consultatif à l’ONU, à l’Unesco, au Conseil de l’Europe et à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Reporters sans frontières a été nominée au prix Nobel de la Paix en 2014.

Le concert, parrainé par le ministère de la Culture, est organisé grâce au soutien de la Mairie de Paris, du Conseil régional d’Ile-de-France et de l’agence de communication BETC, mécène de RSF. Il est produit par Morgane Events L’événement est d’ores et déjà généreusement soutenu par la Fondation d’entreprise EDF, Eurazeo, France Médias Monde, Vivendi, France Télévisions, la RATP et TV5 Monde.

vote-des-femmes

Le vote des femmes 1945-2015 : 70 ans

En France et dans le monde

 

C’est à partir du début du 20è siècle que la majorité des pays adopte la mesure :

 

Dans l’hexagone, à l’image des USA et du Royaume-Uni, des groupes de suffragistes militant pour le droit des femmes naissent vers la fin du 19è siècle. L’évolution est laborieuse, lente, ainsi le Parlement rejette unanimement “l’égalité politique” le 9 décembre 1903… Après la 1ère Guerre Mondiale, de 1919 à 1940, le Sénat repousse à maintes reprises l’obtention du droit de vote des femmes, que celles-ci soit pour des élections locales, comme nationales et présidentielles.

 

Il faudra attendre la Libération et la fin de la 2nde Guerre Mondiale et le 21 avril 1944, pour que le Comité Français de la Libération Nationale n’accorde le droit de vote aux femmes. Celui-ci sera utilisé la 1ère fois le 29 avril 1945, lors des élections municipales. A signaler qu’une proposition de loi avait été votée, par 344 voix contre 97, le 20 mai 1919, en faveur du vote intégral des femmes. Il aura donc fallu attendre 25 ans pour que le vote leur soit réellement accordé.

 

C’est à partir du début du 20è siècle que la majorité des pays adopte la mesure :

  • 1913 : Norvège,
  • 1915 : Danemark et Islande,
  • 1918 : Canada, Royaume-Uni et Russie,
  • 1919 : USA, Allemagne, Pays Bas, Luxembourg, Belgique et Suède,
  • 1920 : Albanie, Autriche et Hongrie

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs nations suivront également :

  • 1944 : France,
  • 1946 : Italie,
  • 1946 : Japon et Espagne,
  • 1947 : Argentine, Venezuela, Bulgarie et Yougoslavie.

 

En 1994, l’Afrique du Sud de Nelson Mandela accorde le droit de vote aux femmes noires. Enfin, dernières évolutions notables, les pays musulmans ayant récemment franchi le pas :

 

1957 : Tunisie, 1958 : Algérie, 1960 Maroc

  • 1999 : Qatar,
  • 2002 : Barhein,
  • 2003 : Oman,
  • 2005 : Koweit,
  • 2006 : Emirats Arabes Unis,
la-mariee-avait-treize-ans-de-nejma-beida

La mariée avait treize ans

Nejma BEÏDA

Dans son quartier pauvre de Ben Msik à Casablanca, Nejma rêvait d’apprendre toutes les sciences de la terre et déposait de grands espoirs dans l’école qu’elle fréquentait alors.

Envoyée au bled, près de Taroudant, elle poursuivit une enfance insouciante jusqu’au terrible de soir de son mariage.

Elle venait d’avoir treize ans.

Rejoignant son mari à Périgueux, soumise aux traditions, dépendante d’une culture qui ne laisse pas toujours grande liberté aux femmes, elle mit toute son énergie à gagner son indépendance

merci-papa

Merci Papa

Soad BOGDARY

 

Avec la collaboration de : Véronique EL BAZE

 

Enfant martyre, Soad est au coeur d’un fait divers terrible qui fait la une des médias en 1979. La petite fille de 11 ans assiste au meurtre de son père, poignardé à mort par sa mère et son grand frère Rachid. Au coeur de cette nuit du 14 juillet, dans le petit appartement de Mantes-la-Jolie où elle est née et a grandi entourée de ses douze frères et soeurs, la vie de tous bascule.

 

Merci papa est le récit poignant d’une vie hors normes semée de rebondissements, de larmes et de rires. Soad puise une énergie hors du commun dans les racines d’une enfance bafouée ; et c’est avec une joyeuse désinvolture qu’elle transforme les épreuves en éclats de rire.

 

Ce père tortionnaire l’a-t-il armée au-delà de l’imaginable ? Cette enfance terrible l’a-t-elle dotée d’une énergie peu commune ? Sûrement.

 

Merci papa est le témoignage d’une formidable résilience, une incroyable leçon d’espoir.

 

Collection Documents

16,50 euros

CVT_Une-saison-blanche-et-seche_4866

André BRINK

Une saison blanche et sèche

 

Un vrai coup de  cœur à lire ou  à relire,

 

Dans la moiteur des nuits orageuses de Pretoria, Ben Du Toit découvre un monde tout proche et pourtant si loin de sa vie d’Afrikaner. Peu à peu, il ouvre des yeux incrédules sur un système qu’il cautionne par ignorance et par lâcheté et qui entretient une communauté, un peuple, dans le désespoir et la résignation. La naïveté de Ben est telle qu’il croit encore à une justice où toute notion de couleur ou de race serait abolie, mais dans les années quatre-vingt en Afrique du Sud, l’espoir est un privilège de Blanc.

 

Loin d’avoir voulu faire de son personnage un héros acquis à une cause humanitaire, André Brink dépeint un homme révolté qui se battra pour comprendre pourquoi les services de police peuvent en toute impunité tuer des hommes parce qu’ils sont noirs. Dans le pays de l’apartheid, les moyens pour préserver la sécurité d’État sont expéditifs, Ben l’apprendra à ses dépens. L’ouvrage, interdit en Afrique du Sud dès sa publication, recèle aujourd’hui toute la force d’un témoignage et demeure, malgré un contexte politique heureusement pacifié, d’une bouleversante humanité. –Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot

 

afficheentreprenariat_final

Soirées D’échanges à l’Inhac de Saint Gratien

Dessinez votre ascension, Entreprenez ! – Soirée d’échanges

 

La CAVAM organise avec Réseau Entreprendre Val d’Oise, une soirée d’échanges sur l’entrepreneuriat, lundi 4 mai à 18h, à l’Inhac de Saint Gratien.

Dans la continuité des actions initiées par la Communauté d’Agglomération de la Vallée de Montmorency pour favoriser la création d’entreprises et développer l’attractivité du territoire, cette soirée est le premier volet d’une action globale en trois temps. Les objectifs sont de faciliter l’accès aux dispositifs d’aide à l’accompagnement et au financement de la création d’entreprise existants sur le territoire et de favoriser les échanges d’expériences entrepreneuriales réussies. Cette première rencontre propose à l’ensemble des porteurs d’idée ou de projet de création d’entreprise des 9 villes de l’Agglomération, un temps d’échanges avec des dirigeants d’entreprises, aux profils et parcours différents, sous forme :

 

  • de témoignages en plénière : deux créatrices et un dirigeant d’entreprise partageront leur expérience de l’entrepreneuriat ;
  • De tables rondes pour les questionner directement sur des sujets tels que comment passer de l’idée au projet, les facteurs de réussite de la création d’entreprise, les éléments incontournables du business plan, les aides au financement, les stratégies payantes.

 

A l’issue de cette soirée, il sera proposé aux créateurs d’entreprises des ateliers de travail. Des experts bénévoles de Réseau Entreprendre Val d’Oise, du Club des Entrepreneurs de la Vallée de Montmorency (CEVAM) et des partenaires de la CAVAM, se retrouveront sur une demi-journée, le 18 mai prochain, à La Pépinière d’Entreprise de l’Agglomération, pour les accompagner dans leurs réflexions et les aider à rédiger leur business plan.

 

A l’issue de ce «challenge», 2 à 6 entrepreneurs seront mis à l’honneur lors du Forum de l’Emploi et de la Création d’Entreprise de la CAVAM, le 28 mai à l’hippodrome d’Enghien-Soisy. L’association Rives de Seine Initiatives et Réseau Entreprendre Val d’Oise leur proposeront, en fonction de leur projet, une intégration dans la couveuse d’entreprises ou un financement/accompagnement. Pour organiser cette action globale en partenariat avec Réseau Entreprendre, la CAVAM s’appuie sur des partenaires : Pôle Emploi, pour la diffusion de la communication, les relais locaux du territoire, pour s’assurer de la diffusion de l’information, y compris dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville menée par l’Agglomération, le CEVAM et Rives de Seine Initiatives, pour mobiliser des dirigeants d’entreprises et des entrepreneurs. Pour le public, l’entrée à la soirée se fait sur inscription obligatoire via le numéro vert (appel gratuit depuis un poste fixe) au 0800 103 083 ou via le formulaire en ligne sur www.agglo-cavam.fr (link is external).
Lundi 4 Mai 2015 – 18:00

 

jazz1

JOURNÉE INTERNATIONALE DU JAZZ

LE  30 Avril

La célébration de la Journée internationale du Jazz de 2015, sera couronnée d’une série de programmes éducatifs et des représentations d’accès gratuit et ouverts au public à Paris, ville hôte pour 2015. Grâce aux événements qui se tiendront dans l’ensemble des 20 arrondissements de Paris, les parisiens et les visiteurs auront la possibilité de découvrir un large éventail d’ateliers, de master classes, de jam sessions, de tables rondes, de conférences, de mini-concerts et de projections de films ainsi que d’autres manifestations liées au Jazz, dans chaque coin de la ville.
Une attention particulière est portée à l’insertion sociale, afin de rendre ces manifestations autour du jazz accessibles aux personnes défavorisées, ainsi qu’aux personnes malades et aux personnes âgées.

 

Faites défiler pour plus d’informations sur les programmes offerts, et pour vous inscrire.

original__3d9b-afriqueunie3_cheldadallet_60x40paysage_0704

Salon Afrique unie à Paris 19

LE SALON AFRIQUE UNIE

Afrique Unie  a choisi le Paris Event Center pour la troisième édition de son salon, qui se déroulera les samedi 25 et dimanche 26 avril 2015 (Heures d’ouverture au Public de 10h00 à 20h00).

Après le succès d’AFRIQUE UNIE 2 avec plus de 5000 visiteurs et 250 exposants, DA PATCH ATELIERS présente la troisième édition de l’évènement qui se tiendra le 25 et 26 avril 2015 au Paris Event Center.

Au programme, de nombreux artisans originaires de tout le continent africain, des Antilles et des départements et territoires d’outre-mer présenteront les richesses de la culture afro-caribéenne ponctuées par une série de concerts et d’animations musicales pour petits et grands.

 

Le rendez-vous est l’occasion de voir l’Afrique réunie, responsable et solidaire, engagée dans son propre développement, soucieuse de se produire elle-même dans le respect de ses traditions séculaires.

AFRIQUE UNIE 3, c’est la volonté pour les organisateurs d’ancrer la manifestation dans la « Connaissance » du monde afro-caribéen, la promotion de ses origines, de ses influences nombreuses dans le monde contemporain, et le témoignage de sa prodigieuse vitalité.

 

Avec plus de 220 exposants et ses 20 000 visiteurs attendus, le Salon Afrique unie s’affirme comme le plus grand événement Afro Caribéen d’Europe.

 

Accès libre et gratuit

Parkings publics sur site et à proximité

Restauration sur place

Espace enfants encadré par des animateurs

 

  • Contacts Presse, Exposants et Visiteurs :

contact@afriqueunie.fr

Fax : 01 70 25 98 43

http://www.afriqueunie.fr

BAL

Bal Folk à Paris 20eme le 25 avril et le 16 mai

Bal Folk Gratuit parc de Belleville

 

14h-18h // Parc de Belleville (20e)

Bal Folk traditionnel de toutes régions et toutes époques – Participation Libre et Gratuite  pour tout public grands et petits .

Danses traditionnelles Collectives et danses de Couples

Orchestre d’Instruments acoustiques  et chants

Cercles , Valses – Bourrées – Danses Bretonnes , Parisiennes , Auvergne , Berry …

Parc de Belleville
47 rue des Couronnes
75020PARIS

Le samedi 25 avril 2015
de 14h00 à 18h00
6/98 ans

Le samedi 16 mai 2015
de 14h00 à 18h00
6/98 ans

 

original__f4dc-quai-branly.fw

Exposition, Sculpture

L’Afrique de l’Ouest a ses maîtres. Mésestimé durant plusieurs décennies, l’art des Sénoufo, des Lobi, des Gouro ou encore des Dan retrouve ses lettres de noblesse, à travers une exposition témoignant du savoir-faire artistique et personnel de ses créateurs.

Longtemps considérées en Occident comme de simples pièces d’artisanat, les sculptures sur bois produites en Afrique de l’Ouest – et principalement en Côte d’Ivoire – déploient leurs qualités techniques et leur force esthétique au sein d’un parcours retraçant les styles majeurs de la région.

L’exposition défend la position selon laquelle l’art africain – à l’instar de l’art occidental – est le fait d’artistes individuels. Partir de la présentation des ateliers des maîtres sculpteurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, c’est affirmer leur identité profondément artistique. C’est aussi introduire le contexte géographique, religieux et social dans lequel quelques-unes des œuvres majeures furent créées et, par la même occasion, initier l’œil occidental à la beauté et aux codes esthétiques de la région. Les œuvres et installations contemporaines présentées en conclusion de l’exposition confirment la force de cet héritage.

LE PARCOURS DE L’EXPOSITION

L’exposition met à l’honneur les grands artistes sculpteurs, connus ou inconnus, et les écoles de sculpture de Côte d’Ivoire et de ses pays limitrophes.

 Ces pièces exceptionnelles sont mises en perspective, tout d’abord d’une manière rétrospective – avec la présentation des ateliers des artistes du 19e et début du 20e siècle, répartis par ethnies – puis prospective – avec un ensemble d’oeuvres et d’installations contemporaines de ces régions réalisées par des artistes de la seconde moitié du 20e siècle.

En préambule de la découverte des styles et des ateliers des maîtres dans un cadre traditionnel, des repères géographiques, religieux et sociaux sont apportés pour comprendre dans quel contexte les sculptures de l’Ouest africain ont été créées et afin de sensibiliser le visiteur aux objets les plus répandus de ces régions.

Si les frontières politiques des Etats ne sont pas significatives, la majeure partie des ethnies fait partie de la population de la Côte d’Ivoire ou des pays voisins : Libéria, Guinée et Burkina Faso.

 LA GALERIE DE SCULPTEURS

La Galerie des Sculpteurs est dédiée aux oeuvres de 40 artistes des 19ème et de la première moitié du 20ème siècle.Elle met tout d’abord à l’honneur les artistes Dan – avec un focus sur 8 maîtres sculpteurs des villages de Belewale et Nyor Diaple – puis s’ouvre sur l’art des Sénoufo, des Lobi, des Gouro, des We, des Yaouré, des Baoulé et des peuples de la lagune.
Chaque sculpteur est présenté sur la base de sa biographie et de ses chefs-d’oeuvre, soulevant ainsi les questions suivantes: qu’est-ce qui distingue leur oeuvre ? Quelles étaient les relations entre les artistes ? Quelles traditions prédominaient à l’époque de leur formation ?

 

Musée du quai Branly / Galerie Jardin
37 quai Branly
75007PARIS

Du mardi 14 avril au samedi 25 juillet 2015

Tarif plein 9 € / tarif réduit 7 €
Musée du quai Branly
01 56 61 70 00