Splendeurs de l’écriture au Maroc, Manuscrits rares et inédits

Exposition organisée par la Direction des Archives Royales en partenariat avec l’Institut du monde arabe.

  • 23 mars 20176 avril 2017

Si l’on en croit Ibn Khaldoun, l’écriture est le reflet de l’organisation d’une société en même temps qu’un art qui porte témoignage du degré de civilisation d’une nation. Cette exposition nous invite à découvrir et à admirer un patrimoine manuscrit, legs de quatorze siècles d’histoire.

 

Composée de manuscrits rarissimes et pour la plupart jamais montrés ou sortis du Royaume, dont les plus anciens datent du ixe siècle, de documents inédits, de pièces muséologiques d’une immense valeur historique et symbolique, l’exposition permet de lire et de relire les facettes de la culture marocaine.

 

Respect des croyances, fondements de l’Etat marocain, philosophie, sciences, littérature et arts de l’écriture – styles de calligraphie, instruments, calligraphie dans l’architecture et le monnayage : différents axes sont abordés au fil du parcours, qui souligne l’ancienneté de la culture au Maroc, son ouverture à l’Autre et l’intérêt constant des souverains marocains pour les arts du livre.

 

Parmi les manuscrits, prêtés par la Bibliothèque Royale du Maroc, la Bibliothèque nationale du Maroc, les Bibliothèques de la Quaraouiyine et de Ben Youssef, et le musée du Batha, des pièces exceptionnelles, jamais vues du public, telle une partie d’un coran calligraphié à l’encre d’or sur soie verte. Mais aussi des documents modernes, comme ces prix de calligraphie décernés chaque année par le ministère du Habous et des Affaires islamiques, soulignant la persistance jusqu’à nos jours de l’attachement du Royaume du Maroc au livre et à l’écrit.

 

Dans le cadre de l’édition 2017 du Salon du Livre de Paris

Avec le soutien de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code